Nous contacter
SUDELEV : A la hauteur de vos besoins
Location de nacelles et plates-formes élévatrices

Nos agences SUDELEV

Découvrir Nos agences SUDELEV

Pourquoi choisir SUDELEV

Découvrir Pourquoi choisir SUDELEV

Ouverture compte SUDELEV

Découvrir Ouverture compte SUDELEV

En savoir plus sur les Equipements de Protection Individuelle

LES EQUIPEMENTS DE PROTECTION INDIVIDUELLE

(EPI)

Conformément aux principes de prévention, le chef d’établissement choisit en priorité des mesures de protection collective cependant, si celles-ci s’avèrent insuffisantes, des équipements de protection individuelle doivent alors être mis à la disposition des salariés.

 

Article R 233-83 c. travail : « les équipements de protection individuelle (EPI)sont des dispositifs ou moyens destinés à être portés ou tenus par une personne en vue de la protéger contre un ou plusieurs risques susceptibles de menacer sa sécurité ou sa santé ».

[Bien choisir l’Equipement de Protection Individuelle]



Mesures de précaution élémentaires


Dans tous les cas, il convient de porter des vêtements de protection adéquats (combinaison, blouse de travail…), bien ajustés (ni trop ample, ni trop petit) et conformes aux réglementations en vigueur. Les EPI doivent être confortables et conformes aux notifications des FDS (Fiche de données de sécurité). Les effets personnels (bijoux, montres, mobiles, chronomètres…) et tout ce qui peut entraver un mouvement, blesser ou déchirer un équipement de protection individuelle doit rester au vestiaire. Lors de la manipulation des produits et du nettoyage du matériel, la protection contre l’inhalation, l’ingestion et tout contact avec la peau des produits est obligatoire. Les vêtements mouillés ou souillés doivent être immédiatement retirés et mis dans l’emplacement réservé à la collecte des équipements à “décontaminer”.


Quels gants pour quel usage ?


Les mains sont le principal outil de travail du personnel de l’atelier. Suivre à la lettre les consignes de sécurité et veiller aux propriétés des gants selon l’usage est indispensable. Par exemple, pour le ponçage et en cas de manipulation d’objets aux arêtes ou angles vifs, il est vivement recommandé de porter des gants de protection anti-coupures. En cas de travaux comportant un risque élevé de contact avec les préparations, lors du nettoyage ou de l’application des peintures par exemple, les gants, à usage unique, doivent être bien hermétiques.



Masques et protection auditive


Lors de la préparation des peintures et du nettoyage des outils, les masques protègent des émanations de produit. Pour une protection maximale, les filtres doivent être régulièrement remplacés et contrôlés selon les recommandations du fabricant. Lors de l’application, le masque, de préférence intégral, protège le visage et les voies respiratoires. Pour le ponçage, les masques assurent la protection respiratoire contre la poussière et sont souvent associés au port de bouchons d’oreilles, ou d’un casque antibruit. Lors des opérations de soufflage et/ou d’application, les protections auditives préviennent les risques de perte d’audition, mais aussi d’équilibre. Ils préservent également le personnel technique d’une fatigue inutile et prématurée. Le port des masques concerne autant le technicien opérant que le personnel à proximité de son poste de travail.


Dans tous les cas, lunettes et chaussures

Pour tous les travaux effectués dans un atelier de réparation carrosserie (préparation, ponçage, application, nettoyage…), les caractéristiques des lunettes de protection individuelle varient assez peu et leur port est obligatoire. Sauf si le technicien porte un masque complet couvrant l’intégralité du visage, la protection des voies respiratoires, cutanées et oculaires est alors assurée. Pour la protection des pieds, l’ensemble du personnel de l’atelier doit porter des chaussures de sécurité antistatiques, dotées d’une coque acier.



Sensibilisation et information du personnel


En général, les ateliers sont dotés des EPI réglementaires. Les progrès à faire résident surtout dans l’utilisation et l’entretien de ces équipements. Par manque de sensibilisation, de formation ou d’incitation, les consignes ne sont pas toujours respectées. Le chef d’entreprise ou le chef d’atelier tient un rôle majeur. Pour l’accompagner et l’aider à mettre en place des protocoles indispensables à la sécurité du personnel, les fabricants de peinture proposent des formations dédiées.